1 Sashura

J Ai Tout Essayers

Un livre au plus près des préoccupations des parents d’enfants de 1 à 5 ans

Je ne vous présente plus Isabelle Filliozat sur le blog :-). « J’ai tout essayé, Opposition, pleurs et crises de rage : traverser la période de 1 à 5 ans«  est un de ces livres qui vous marquent à vie car vous n’êtes plus tout à fait la même personne au début et à la fin :-).

Dans « J’ai tout essayé« , Isabelle Filliozat donne la définition de plusieurs concepts éducatifs fondée sur

  1. un point de vue positif et bienveillant,
  2. des recherches scientifiques.

Existent-ils vraiment sous forme d’exigence futile, de comédie ? et si on les envisageait comme des réponses de l’enfant à un environnement trop complexe pour lui ?

Comment en poser ? comment formuler des consignes dans un langage positif plutôt que des interdits ?

Comment réagir pour aider nos enfants à grandir à partir de leurs erreurs ? Comment voir les « bêtises » comme des expériences plutôt que comme des affronts ?

  • Les disputes entre enfants

Comment gérer le partage d’un espace/ de jouets et le « chacun son tour » ?

Source : J’ai tout essayé d’Isabelle Filliozat (éditions Lattes)

Qu’est-ce qu’un point de vue positif et bienveillant ?

Il s’agit d’une vision de l’enfance centrée sur :

La notion d’ocytocine n’aura plus de secret pour vous !

    • l’importance du geste et du corps dans les apprentissages et le développement de l’enfant

« Le besoin principal d’un enfant est d’éprouver ses capacités physiques »

dixit Isabelle Filliozat. Un enfant qui bouge n’a pas besoin de se calmer mais de diriger son énergie autrement.

L’enfant est parfaitement capable de recevoir des informations, des descriptions de situations et de comprendre des consignes claires.

    • la confiance en l’enfant

Les enfants sont amenés à réfléchir, à choisir entre deux options, à poser et à répondre à des questions.

On peut demander à un enfant « Comment te sentirais-tu toi dans ce cas/ à sa place ? ».

Le jeu peut dédramatiser certaines situations : pourquoi ne pas dessiner le monstre du cauchemar pour le maîtriser ? ou lui offrir un cadeau ?

    • les sciences et le fonctionnement du cerveau

Isabelle Filliozat invite à prendre en compte les étapes du développement du cerveau dans l’éducation des enfants. L’enfant ne voit ni ne comprend comme l’adulte car son cerveau est en développement, les connexions entre les neurones sont en cours de formation.

Les mots d’amour pour faire face aux pleurs, colères et oppositions

Pour Isabelle FIlliozat, remplir le réservoir émotionnel des enfants est une priorité afin de prévenir les crises et les oppositions. Les 3 mots d’amour les plus importants à garder en tête sont :

1. regarder,

2. répondre,

3. écouter

Comment lire « J’ai tout essayé » ?

Le livres est partagé par tranches d’âge :

  1. de 12 à 18 mois: la période du non des parents,
  2. de 18 à 24 mois : la période du non des enfants,
  3. de 24 à 30 mois: de l’ordre, dans l’ordre, pas d’ordres,
  4. de 2 ans et demi à 3 ans: moi, moi, je veux toute seule,
  5. à 3 ans: ensemble,
  6. de 3 ans et demi à 4 ans : naissance de l’imaginaire, merveilles et cauchemars,
  7. à 4 ans: pouvoir, règles et image de soi,
  8. de 4 ans et demi à 5 ans: conscience de soi, difficultés de socialisation.

Les illustrations sont par ailleurs très pertinentes et « parlantes ». Anouk Dubois, l’illustratrice de « J’ai tout essayé« , est également formatrice en communication efficace et psychomotricienne : autant dire que cela se ressent dans ses dessins :-).

Les parents peuvent rechercher des mots clés correspondants à leurs difficultés ou bien consulter la/ les tranche(s) d’âge qui les intéresse(nt).

Pourquoi lire « J’ai tout essayé » ?

« L’imagerie cérébrale, nos connaissances sur les neurones, sur les hormones de stress, sur l’intelligence et sur la mémoire nous montrent sans équivoque qu’il est urgent de choisir un modèle éducatif non violent. » – Isabelle Filliozat

Ce livre est un pilier de la littérature au sujet de la parentalité positive dans le sens où il se rapproche au plus près des préoccupations quotidiennes des parents avec de nombreux exemples de la vie de famille (repas, sorties…) et des illustrations qui font référence à des situations vécues par tous les parents à un moment ou un autre… et qui nous ont laissés à la fois démunis et impuissants.

………………………………………………………………………………………………

« J’ai tout essayé, Opposition, pleurs et crises de rage : traverser la période de 1 à 5 ans » d’Isabelle Filliozat et illustré par Anouk Dubois (éditions Poche Marabout) est disponible chez votre libraire, en médiathèque ou sur internet.

Commander J’ai tout essayé sur Amazon ou sur Decitre.

Articles similaires

Le comportement de mon enfant, de mon bébé

L'ENFANT VIT DANS LE PRÉSENT, DANS L'INSTANT T

Un enfant n'anticipe pas et ne se projette pas

Ne pas lui parler de quelque chose qu'on fera plus tard car il va vouloir ça tout de suite

IL FAIT UNE CRISE DE RAGE

  • Le tenir tendrement et solidement pendant qu'il cri pour l'aider à se calmer

  • Ne pas lâcher tant qu'il se débat

  • Il n'est pas question de céder ou de ne pas céder mais de le calmer car il est perdu dans tout ce qu'il voit

  • Lui donner une tâche pour focaliser son attention et commenter positivement ses actions

IL NE TIENT PAS EN PLACE

Lui donner un objectif, une occupation pour occuper son cerveau

IL S'OPPOSE ET N’OBÉIT PAS

Il se différencie et devient lui avec sa propre identité, il n'est pas un objet et devient sujet

  • Le faire réfléchir pour qu'il soit actif et non passif

  • Lui donner le choix et le laisser décider, lui poser des questions

  • Installer des associations : il pleut on met les bottes, il fait nuit on met le pyjama (pas facile l'été...)

  • Installer des routines et suites de gestes (d'abord le pantalon, ensuite les chaussettes...) et ne pas y déroger, les énoncer quand on fait l'action (et ne pas changer l'ordre des actions)

  • Donner des informations

Il fait sec ou mouillé dehors ? Mouillé ! Et quand c'est mouillé? Les bottes !

Tu veux mettre tes bottes avant ou après ton manteau ? Avant !

Il peut choisir systématiquement ce qu'on propose en second (donc proposer ce qu'on attend en second me paraît être la bonne solution)

  • S'il n'écoute pas quand on l'appelle en donnant un ordre (viens on mange, à table), aller au contact physique et oculaire

  • Il faut donner des consignes plutôt qu'interdire (sur l'herbe on peut courir, sur la pierre on marche)

IL IGNORE LES RÈGLES

Il ne comprend pas les concepts et généralisations

Même s'il comprend les mots il ne les gardent pas longtemps en tête

Plus tard, ne pas donner d'ordre mais donner la règle (à l'ombre tête nue, au soleil casquette) puis la rappeler plus tard avec un mot

IL VA OU FAIT UNE BÊTISE

Il ne fait pas la différence entre le bien et le mal

  • Ne pas dire non mais STOP! sans reproche et en expliquant / montrant ce qu'il convient de faire

  • Mettre des mots simples sur l'interdit

Ne pas se focaliser sur le contenu et les objectifs mais regarder le parcours

Si on ne veut pas qu'il convoite quelque chose et aille le chercher (la boite de gâteau), ne pas le mettre à portée de vue

Il exerce sa coordination motrice et l'action le fascine, n'a pas conscience de faire une bêtise (la bêtise est à nos yeux car on ne voit que la finalité de son acte)

  • Décrire ce qu'on voit et chercher l'objectif que l'on veut atteindre > il a enlevé tous les livres de la bibliothèque ? Quel travail ! Comment faire pour qu'ils reviennent sur les étagères ?

Pour éviter les bêtises, ne pas laisser son enfant de moins de 4 ans sans surveillance...

Après ne pas réparer la bêtise à sa place (verre d'eau renverser) mais expliquer comment il peut la réparer

IL NE COMPREND PAS LA NÉGATION

Indiquer ce qu'il peut faire maintenant

Mauvais : Ne traverse pas

Bon : Reste de ce côté

IL FAIT CE QUE JE LUI DIS DE NE PAS FAIRE

Il fait le geste pour assimiler la consigne, dire Stop! et réexpliquer que c'est bien cela qu'on a dit

IL VEUT TOUJOURS TOUT EN MONTRANT DU DOIGT

Ce n'est pas du désir

Il reconnaît la chose comme il reconnaît l'animal ou l'image

Il ne veut pas, il ne fait pas la différence entre je veux, je désire, je demande et je montre

Il montre un jouet et dit je veux : lui répondre que c'est bien il a reconnu le jouet, demander ce qu'il voit d'autre encore à côté

IL VEUT TOUT TOUT DE SUITE

Il ne se représente pas le futur

Lui signaler qu'on l'a entendu et qu'on a compris sa demande

IL EXIGE, DEMANDE

Il émet un commentaire car il se concentre sur le processus

Il exprime sa réalité

Il se concentre sur le processus et pas sur le contenu

Il change de place dans le train et dit que l'ancienne place était sa place ? Oui, c'était bien sa place mais il a changé de place

IL N'ARRIVE PAS A SE DÉCIDER

Avant 3 ans il ne sait pas faire un choix définitif

Pain au chocolat ou croissant ? Il a prit le croissant mais ensuite veut le pain au chocolat... Lui garder un bout du sien ;)

IL RÉAGIT AVEC FRAYEUR EN JOURNÉE FACE A DES BRUITS FORTS

Lui expliquer en lui montrant qu'on est calme

IL A FAIM MAIS CE N'EST PAS L'HEURE

  • Donner un petit morceaux de fruit ou légume pour patienter

  • L'occuper à nos côtés

  • Lui donner de l'attention

IL REFUSE DE MANGER

Il n'a peut-être pas faim et pense donc que c'est pour jouer

Un enfant ne se laisse pas mourir de faim

Il refuse peut-être la manière dont lui est servi le repas, pas son contenu

A parti de deux ans, on peut lui donner à manger de petites quantités toutes les 2h (fruits frais, fruits secs, fibres, vitamines)

IL POSE TROP DE QUESTIONS ET LES RÉPÈTE

Ce ne sont pas forcément de vrais questions, il a envie de partager ce qu'il voit dans sa tête pour l'explorer avec nous

Il est où papa ? Il est au bureau. Il est où papa ? Tu penses à ton papa... Oui, il est au bureau papa

IL TAPE ETC...

C'est une expérience

Il test son pouvoir de déclencher nos cris

Il n'a pas encore les mots pour se faire entendre alors il agit

Lui expliquer les conséquences de ce qu'il a fait en lui posant des questions

IL NE VEUT PAS RENTRER

Rentrer ne veut rien dire et il n'anticipe pas

Il adore jouer et compter

  • Placer l'enfant en situation de sujet

  • Installer une routine de départ

C'est l'heure de rentrer. Je vois que tu aimes le toboggan, tu veux faire encore un tour ou deux ? Deux ! Alors deux tours. Je compte ou tu comptes ? Je compte

IL NE VEUT PAS COUPER LA TV

Les routines ne fonctionnent pas face à l'écran de TV car il est hypnotique

Il faut agir et ajouter le contact physique

Il va pleurer quand la TV s'éteindra car il a une chute des hormones du plaisir

IL A PEUR DES SITUATIONS NOUVELLES

  • L'aider à trouver des repères

  • Décrire l'environnement et la situation

  • L'inciter à agir

IL NE VEUT PAS DORMIR

Il n'a peut-être pas sommeil, le laisser dans son lit quand même mais on ne peut pas l'obliger à s'endormir

Dès les premiers signes de fatigue débuter le rituel du coucher en le lui indiquant

IL DIT DES GROS MOTS

Ne pas envenimer en insistant car si on réagit il va recommencer pour voir

Réaction disproportionnée = renforcement

  • Lui enseigner les mots des sentiments et l'aider à classer les mots dans les bonnes catégories comme celle des gros mots à ne pas dire partout (en lui expliquant les contextes où on peut dire ces gros mots mais qu'il faut s'exercer à le dire autrement)

  • Reformuler la situation qui a fait qu'il a dit ce gros mot

Le gros mot vient d'un sentiment, l'injure et l'insulte sont des mots "cailloux" et çà il ne faut pas les dire

IL MENT

Avant 3 ans il ne se souviens pas de ses actes donc il ne ment pas puisqu'il vit dans l'instant présent

Expliquer ce qui c'est passé (c'est ta main qui l'a pris et l'a mis là, il faut surveiller ta main)

IL A MIS LE BAZAR PARTOUT

  • Lui montrer comment ranger avant 12 mois

  • Lui donner le choix, par où commencer le rangement, à 2 ans

  • Lui proposer de l'aider à 2 ans

  • Une consigne à la fois à 4 ans

Leave a Comment

(0 Comments)

Your email address will not be published. Required fields are marked *